La renarde La renarde
La renarde
La renarde

Bandes-Annonces

À propos

D'où viennent les histoires ? C'est la question que se pose la narratrice, une écrivaine et universitaire. Pour y répondre, elle se remémore plusieurs épisodes de sa vie, nous invitant à la suivre à Moscou pendant ses études, au Japon dans les sanctuaires d'Inari, au coeur des champs de mines du centre de la Croatie, sur la rive sud du Grand Canyon - en compagnie d'un certain Nabokov - ou encore dans un quartier délabré de Londres. À travers ces voyages, elle file le motif fascinant de la Renarde, démone virtuose de l'illusionnisme dans les mythologies asiatiques, érigée par certains en animal totem échu aux écrivains. Ce récit introspectif est ponctué d'anecdotes picaresques sur des figures du canon littéraire russe.
En se demandant ainsi comment naissent les récits, une nouvelle histoire est née. La Renarde est un texte vigoureux, enjoué, insaisissable et virtuose : une réflexion sur la figure de l'auteur et les oubliés de la canonisation littéraire.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Dubravka Ugrešic

  • Traducteur

    CHLOE BILLON

  • Éditeur

    Christian Bourgois

  • Date de parution

    02/02/2023

  • Collection

    Litterature Etrangere

  • EAN

    9782267052268

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    3.1 cm

  • Poids

    404 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Dubravka UgrešIc

  • Naissance : 27-3-1949
  • Décès :17-3-2023 (Mort il y a 1 ans à l'âge de 74 ans)
  • Pays : Croatie
  • Langue : Croate

Née dans l'ancienne Yougoslavie, Dukravka Ugresic a été contrainte de quitter la Croatie en 1993 pour des raisons politiques. Elle enseigne aujourd'hui la littérature russe et vie entre Amsterdam et Berlin.
Après avoir été acclamée dans le monde entier pour l'un de ses premiers romans, Le musée des redditions sans condition (Fayard 2004) puis pour Le ministère de la douleur (Albin Michel 2008) Dubravka Ugresic, dont l'oeuvre est traduite en plus de trente langues, donne ici une nouvelle collection d'essais (après Ceci n'est pas un livre, Fayard 2005), dont l'accueil a été unanimement enthousiaste. Son oeuvre a été primée à onze reprises, et notamment en 2006 par le PEN Writers in Translation.

empty